· 

C'est quoi un Bullet Journal ?

Si la tendance est plus que jamais présente sur les réseaux sociaux, sur les blogs et dans toutes les papeteries à travers l’hexagone et le monde, les mots "bullet journal" suscitent toujours beaucoup de questions. Les plus fréquentes sont  : « mais c’est quoi un bullet journal ? », « concrètement ça va me servir à quoi ? » ou encore « c’est quoi la différence avec un agenda ? ».

 

Voici un article pour répondre à ces questions, lever les mystères autour du "bullet journal", vous expliquer ce que c'est et, qui sait, peut-être vous donner envie de vous lancer ?!

 

 

C’EST QUOI ? CA SERT A QUOI ?

 

C’est un « cahier-agenda personnalisé ». Si vous êtes du genre à noter vos rdv, listes, idées, etc… sur des des post-its, dans des carnets, ou bien à vous servir d’une ou plusieurs applications de prises de note, d’alertes et/ou d’organisation sur votre téléphone, le tout sans jamais vraiment vous y retrouver, alors le « bullet journal » peut devenir rapidement votre allié ! pourquoi ? Parce ce qu’il compile les tâches, les alertes, les plannings et toutes les informations qui concernent votre vie bien remplie :)

 

QUI A EU CETTE IDEE FOLLE ... ?

 

Le « Bullet Journal » a été créé par Ryder Carroll, un designer new-yorkais, qui cherchait une méthode pour rassembler et organiser l’ensemble de ses tâches professionnelles pour être plus productif. Il a choisi de revenir aux bases avec un carnet et un stylo et il a créé un système d'organisation à partir de « puces » ou « bullets » en anglais, ce qui a donné son nom au carnet ! Les puces sont des petits symboles comme des points, des flèches, des croix, des tirets, des étoiles, etc… qui servent à distinguer les tâches à réaliser, celles accomplies, celles reportées, les événements, les rendez-vous, etc…  . En début de bullet journal, on répertorie les puces utilisées, c'est que l’on appelle CLES D’ENTREE (voir l’article de blog consacré à ce sujet ICI).

 

Le « bullet journal » de Ryder Carroll a très vite conquis son entourage professionnel, ses amis, puis les amis de ses amis…, chacun revisitant le concept à sa manière avec pour seul objectif : se simplifier la vie avec un seul carnet !

 

 

CONCRETEMENT, COMMENT S’ORGANISE UN BULLET JOURNAL ?

 

Ce qui peut être déroutant, c’est que le bullet journal n'a que des pages blanches, parfois avec des points ("dot grid")...

Il laisse donc une grande liberté d’organisation ! Chacun met ce qu’il veut où il veut dans son carnet, sans ordre pré-établi. Comment s'y retrouve-t-on ? Grâce à un SOMMAIRE ou INDEX où les titres des pages sont répertoriés avec les numéros de pages correspondants ! Par exemple : liste des films à voir -> page 42, planning juillet -> page 43, etc...

Et c’est bien là LA différence fondamentale avec un agenda classique ou un planner, dont les pages pré-formatées laissent peu de place à la spontanéité.

 

On peut trouver 3 grandes catégories de pages au sein d'un bullet journal (on choisit celles qui nous sont utiles) :

 

 

- première catégorie : les PLANNINGS appelés "LOGS"

 

Journaliers (daily log), hebdomadaires (weekly log) , mensuels (monthly log), annuels (future log)... à chacun de décider de ce qui lui est utile en terme de récurrence.

Les plannings permettent d'avoir une vision globale des tâches à effectuer, des objectifs, des rdv, des projets, etc …

Ils se rapprochent donc de ce que l'on peut trouver dans un agenda classique, mais la différence est que l'on décide de la présentation de son calendrier en fonction de ses propres besoins, et que cette présentation peut changer au fil de l'année selon notre rythme de vie !

A titre d'exemple, ci-contre une double page de mon bullet journal, avec une présentation de ma semaine en colonnes (weekly log).

 

- deuxième catégorie : les SUIVIS journaliers ou mensuels appelés "TRACKERS"

 

Ce sont des pages très personnelles, puisque chacun décide de suivre ce qu’il veut en fonction de sa vie, ses souhaits, ses contraintes.

 

A titre d’exemple, on peut trouver des suivis journaliers sur le nombre de pas effectués dans la journée, le nombre d’heures de sommeil par nuit, le suivi de son humeur … Vous trouverez plein d'exemples sur les pages Instagram ou Pinterest !

 

Ci-contre le suivi de mon suivi d'humeur (appelé "mood tracker") sur le mois de mai.

J'ai choisi de dessiner un papillon géométrique avec un code couleur, mais on peut faire beaucoup plus simple ;)

 

 

- troisième catégorie : des PAGES THEMATIQUES ou "BUCKET LISTS"

 

C’est généralement sur ces pages que la créativité bat son plein. Liste des films à voir, liste des lectures, que mettre dans sa valise pour les vacances, recettes de cuisine…

 

Elles peuvent également servir des projets professionnels : calendrier éditorial pour les blogueurs par exemple, liste des salons à visiter ou auxquels participer, synthèse en vue d'une intervention, etc...

 

Ci-contre la photo de mes lectures. Je me suis inspirée de modèles trouvés sur le net (Pinterest notamment).

QUAND ET COMMENT DEMARRER ?

 

Les pages blanches peuvent désarmer … mais pas de panique ! Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif est de se simplifier la vie et de faire pratique.

Il s’agit donc de définir les pages qui vous seront utiles (logs, trackers, bucket lists) et de trouver la présentation qui vous correspond le mieux.

Un des grands avantages du bullet journal, c’est que l’on peut le démarrer à tout moment de l’année, et c’est une autre différence avec les agendas traditionnels puisqu’ils démarrent soit en juillet en vue de la rentrée, soit en janvier pour la nouvelle année…      

Côté matériel, un carnet et un stylo suffisent au départ ! Ensuite on peut rajouter des stylos de couleur, des stickers, des masking-tapes, des pochoirs, des tampons, etc... pour agrémenter et personnaliser son bullet journal.

 

Trois styles de présentation se dégagent dans la sphère des « bujo addicts » (bujo est la contraction de bullet journal ») :

 

- la version minimaliste : comme son nom l’indique, les présentations se réduisent au strict minimum, et un seul stylo est utilisé. Sobriété et efficacité sont donc au rendez-vous. Pour mieux comprendre à quoi ressemble ce type de bullet journal, je vous invite à regarder le site minimal.plan ICI

 

- la version décorée (ma version préférée, celle que j'ai adoptée à ma manière dans mon bujo !) : les masking-tapes, stickers, petits dessins (doodles) viennent apporter de la fantaisie et de la gaieté au fil de pages. Les présentations sont illustrées (washi, stickers), et les titres sont calligraphiés.

 

- la version artistique : chaque page est une œuvre d’art… Aquarelle, dessin, croquis, de quoi s’inspirer mais le niveau n’est pas donné à tout le monde, contrairement à la « version décorée » ;)

 

COMMENT S’INSPIRER ET SE FAIRE AIDER ?

 

Oui, oui et oui. Selon moi, on ne crée jamais rien en étant seul. Partager, s’inspirer, s’entraider, c’est une force. Vous trouverez beaucoup de conseils et d’exemples sur le net avec Instagram, Pinterest... Mais pour vous accompagner au mieux et au plus près, voici ce que Paper-Break propose :

 

- des pages d’inspiration à télécharger gratuitement très régulièrement (pour être informé en temps réel, inscrivez-vous ICI)

- des produits dédiés et sélectionnés pour créer et alimenter votre bullet journal sur l’e-shop ICI

- un atelier d'accompagnement sur-mesure pour démarrer un bullet journal avec notre partenaire Youdou (voir sa collection Journaling et son site avec les dates d'ateliers disponibles ICI).

 

 

EN CONCLUSION : LE DEBUT DE L’AVENTURE ?

 

Un bullet journal est le reflet de votre personnalité, il est UNIQUE et un précieux allié au quotidien. J’espère que cet article aura levé vos interrogations et vous aura donné envie, pourquoi pas, de vous lancer !?

 

Vous avez encore des questions, vous avez besoin d'aide, vous recherchez des contenus en particulier ? N'hésitez pas à nous en faire en commentaire ;) je me ferai une joie de vous répondre et de vous apporter mon soutien.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    tastencolors (dimanche, 24 juin 2018 23:14)

    Super article ! Et ça me donne envie ;-)
    Merci :-)